Assurer la sécurité d’un bébé au quotidien

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Assurer la sécurité d’un bébé au quotidien

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Non, votre nouveau-né n’est pas aussi fragile que vous le croyez ! Cependant il vaut mieux prévenir que guérir et éviter toutes les situations potentiellement dangereuses.

Cette fiche pratique vous explique comment assurer la sécurité d’un nourrisson au quotidien avant l’âge du quatre pattes et de la marche : sécurité pendant le sommeil, pendant les changes, le bain, au moment du biberon, etc.

1. Assurez la sécurité de votre bébé pendant son sommeil

Faites dormir votre enfant dans un lit parfaitement sécurisé

  • Méfiez-vous des lits de famille anciens qui ne présentent sans doute pas les garanties de sécurité nécessaires.
  • Optez pour un lit à barreaux récent, dont la sécurité est irréprochable : soumis à des normes de sécurité strictes (NF EN 716), ces lits écartent tout risque que votre enfant se coince un membre ou la tête entre les barreaux.
  • Complétez par un matelas de taille parfaitement ajustée à celle du lit, n’offrant aucun espace entre le matelas et les parois, pour éviter tout risque d'étouffement.
  • Évitez de préférence le tour de lit, actuellement très controversé : décoratif et douillet, il évite au bébé de se cogner trop fortement la tête contre les montants ou les barreaux du lit. Mais il est aujourd’hui considéré comme dangereux par les crèches et les hôpitaux (risques d’étouffement et il est incriminé dans 1 mort subite du nourrisson sur 10).
  • Bannissez drap de dessus, couverture et couette (impliquées dans 25 % des morts subites du nourrisson)et oreiller (18 %) qui pourraient être dangereux si votre bébé n’arrivait pas à s'en dégager rapidement : limitez le linge de lit à une alèse et un drap-housse. Pour couvrir votre bébé, adoptez la gigoteuse.
  • Bannissez les peluches (impliquées dans 17 % des morts subites du nourrisson)et les jouets du lit : ne conservez qu’un seul doudou, petit et léger, ne risquant pas d’étouffer l’enfant.
  • Faites attention au mobile de lit : votre bébé ne doit pas pouvoir le toucher ni l’attraper.
  • Lorsque vous utilisez un lit-parapluie, utilisez exclusivement le fin matelas vendu avec : si vous y ajoutiez un matelas plus épais, il pourrait y avoir un risque que votre bébé se coince entre le matelas et la paroi souple du lit.

Couchez votre enfant sur le dos

Les études réalisées au cours des dernières années ont démontré que le couchage sur le ventre et sur le côté augmentait la fréquence de la mort subite du nourrisson. En conséquence, couchez toujours votre bébé sur le dos, pour la nuit ou pour les siestes.

2. Assurez la sécurité de votre bébé pendant les changes et l’habillage

Généralement pour plus de commodité, les espaces à langer ou changer bébé sont installés en hauteur, afin que vous n’ayez pas à vous baisser : or cela peut rendre la situation dangereuse notamment en raison du risque de chute du bébé. Voici comment bien assurer la sécurité de bébé pendant le change ou l’habillage.

Installez un espace à langer sécurisé

  • Si vous achetez un meuble à langer, vérifiez la présence de la norme NF EN 12221, qui garantit la stabilité de l’installation et la présence d’un système efficace de protections latérales limitant le risque de chute.
  • Si vous improvisez un espace à langer sur un meuble que vous possédez déjà, posez ou adaptez sur ce meuble un plateau à langer dont les rebords latéraux limitent les risques de chute.
  • Dans tous les cas, optez pour un plan à langer vous permettant d’avoir votre bébé face à vous (et non sur le côté) : vos gestes seront plus sûrs.
  • Si la table à langer se trouve dans une pièce carrelée (salle de bain), prévoyez tout autour des tapis épais, de préférence fixés avec un adhésif spécial tapis, afin de ne pas glisser et tomber vous-même.

Surveillez toujours votre bébé sur sa table à langer

  • Ne laissez jamais votre bébé seul sur sa table à langer, même une minute, même s’il est tout petit et ne semble pas pouvoir bouger.
  • Pendant que vous attrapez couche ou vêtements sous ou autour de l’espace à langer, conservez toujours une main posée sur le ventre de votre bébé.

3. Assurez la sécurité de votre bébé au moment du bain

Évitez tout risque de brûlure

  • Avec un thermomètre, vérifiez toujours la température du bain avant d’y plonger votre bébé.
  • Si vous ne disposez pas d’un robinet mitigeur, prenez l’habitude de toujours commencer par faire couler de l’eau froide et complétez ensuite par de l’eau chaude. Vous éviterez ainsi tout risque de brûlure.
  • Par précaution, réglez votre chauffe-eau sur une température maximum de 50 ° C.

Évitez tout risque de glissade, de chute ou de blessure

  • Donnez le bain à votre bébé dans la grande baignoire seulement lorsqu’il se tient parfaitement assis pendant une longue durée.
  • Pour plus de sécurité, placez un tapis antidérapant au fond de la baignoire.
  • Utilisez un protège-robinet rembourré, à la fois pour empêcher votre bébé d’accéder au robinet et pour l’empêcher de se blesser s’il tombait dessus.

Évitez tout risque de noyade

Ne laissez jamais votre bébé seul dans son bain sans surveillance, même pour un court instant, même s’il est assis dans un anneau de bain : un jeune enfant peut se noyer en une minute dans à peine 15 centimètres d’eau.

4. Assurez la sécurité de votre bébé aux différents moments de la journée

Prévenez les risques de brûlure

  • Ne buvez pas de boisson chaude lorsque vous avez votre bébé dans les bras.
  • Si vous transportez un récipient contenant de l’eau ou une boisson chaude, évitez de passer près de votre enfant.
  • Pour éviter tout risque de brûlure avec le biberon, évitez de réchauffer un biberon au micro-ondes. Utilisez un chauffe-biberon ou donnez simplement le lait à température ambiante.
  • Avant de donner le biberon à votre enfant, vérifiez la température du lait en en versant une goutte sur votre poignet.
  • Faîtes aussi en sorte de vous assurer que les biberons que vous utilisez sont garantis sans Bisphénol A.

Évitez les risques de chute

  • Ne laissez jamais votre bébé sans surveillance sur un canapé ou sur un lit, même une minute, même s’il est tout petit et ne semble pas pouvoir bouger. Si le téléphone sonne, prenez votre enfant avec vous ou posez-le parterre.

Bannissez les jouets dangereux

  • Donnez à votre bébé exclusivement des jouets prévus pour son âge et comportant le sigle CE (Communauté Européenne), en évitant les jouets fabriqués dans des pays aux normes moins contraignantes.
  • Bannissez tout jouet portant une mention telle que « Ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois » ou « Petits éléments risquant d'être avalés ou inhalés ».
  • Vérifiez régulièrement le bon état des jouets : vérifiez notamment qu’aucun petit élément (yeux des peluches, boutons…) ne puisse s’en détacher et être ingéré.

Évitez les risques liés aux animaux domestiques

  • Si vous avez des animaux domestiques, ne laissez jamais votre bébé seul dans une pièce en leur présence. Au besoin, déposez votre enfant dans son parc pendant que vous êtes occupé ailleurs.
  • Si vous avez un chat, faites dormir votre bébé dans une pièce dont la porte est fermée.

Évitez les risques liés à la pollution

Évitez de sortir les tout-petits en cas de pic de pollution, en particulier dans des zones à fort trafic routier, notamment aux heures de pointe.

  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes y compris en hiver.
  • Limitez l’utilisation de produits d'entretien en privilégiant ceux à composant unique. Dans le même ordre d’idée, évitez les parfums d'intérieur, encens et bougies et n’employez pas de produits cosmétiques dans les premiers mois de vie du bébé.

Ces pros peuvent vous aider