Fratrie

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le fait d'être enfant unique ou de faire partie d'une fratrie détermine en grande partie le caractère de chacun. En effet, les liens familiaux sont les premières interactions sociales de la vie d'un individu. La place qu'on lui donne au sein d'une fratrie conditionne donc son image de soi et son rapport aux autres.

Définition d'une fratrie

Une fratrie est un ensemble de frères et sœurs d'une même famille et s'oppose à l'enfant unique. C'est une composante de la famille. Par ailleurs, c'est aussi une notion découlant des liens affectifs tissés entre les membres qui la composent.

Une fratrie représente le plus souvent les enfants issus d'un même couple, mais pas seulement. Il s'agit aussi des enfants :

  • ayant un seul parent en commun (demi-frère et demi-sœur) ;
  • ayant des liens d'adoption (les enfants n'ont pas de lien biologique entre eux) ;
  • ou ayant des liens de cohabitation (enfants issus d'une famille recomposée).

Dans une fratrie, selon l'ordre de naissance, on distingue :

  • l'aîné : le premier enfant né d'une famille, ou le plus âgé ;
  • le cadet : le second enfant né d'une famille, ou celui qui suit l'aîné ;
  • le benjamin : le dernier enfant né d'une famille, ou le plus jeune.
Fratrie Thinkstock

Le rang dans une fratrie : une influence ?

La place qu'on occupe dans une fratrie peut avoir une influence sur la personnalité de l'enfant :

  • L'aîné par exemple est souvent le plus sérieux. C'est lui qui montre généralement le chemin à suivre aux plus jeunes.
  • Le cadet est le plus débrouillard car il se construit en cherchant à se différencier de l'aîné. Le cadet dans une fratrie de trois enfants est aussi souvent considéré comme l'enfant sandwich, celui qui a du mal à trouver sa place.
  • Le benjamin est souvent le plus charmeur, il use et abuse de ses charmes pour obtenir ce qu'il souhaite, car il restera toujours aux yeux des membres de sa famille comme le plus jeune.

Toutefois, il n'y a là aucune vérité absolue, les principes et méthodes d'éducation des enfants au sein d'une famille nombreuse déterminent davantage le caractère de chacun.

À savoir : si la taille des fratries a diminué depuis des décennies, les naissances en France augmentent depuis quelques années. Cependant, rares sont les familles de quatre enfants ou plus depuis une cinquantaine d'années.

Élever une fratrie

Si trouver sa place dans une fratrie n'est pas toujours chose facile, les parents doivent alors faire face à certaines rivalités et jalousies entre frères et sœurs. Cette rivalité est toutefois un sentiment naturel, surtout au début de la vie puisqu'à ces âges, les enfants sont en compétition pour gagner l'amour parental.

Pour apaiser les tensions et éviter de vivre des crises de jalousies acharnées, il faut que les parents ne soulignent en aucun cas une certaine différence. Les parents doivent à tout prix éviter les comparaisons entre frères et sœurs d'une fratrie. Ils doivent expliquer également à leurs enfants que cette jalousie entre eux est un sentiment naturel et va leur permettre de grandir et de se différencier.

Ce qui est plutôt rassurant, pour les parents qui se sentent souvent impuissants face à la rivalité existant dans la fratrie, c'est que les enfants d'une même fratrie peuvent se disputer sans cesse étant enfants et s'entendre parfaitement bien à l'âge adulte.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
Fd
francois de maillard

chargé de mission handicap | unirh 75

Expert

Vd
véronique de lagausie

psychologue, psychothérapeute

Expert

MG
maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides