Éveil de l'enfant

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Les premiers mois et premières années de vie de l'enfant sont propices au développement de ses sens, de sa motricité ainsi qu'à son développement psychoaffectif. Cet éveil de l'enfant se fait naturellement, au simple contact avec le monde qui l'entoure, et progressivement, à travers plusieurs stades.

Qu'est-ce que l'éveil de l'enfant ?

L'enfant en grandissant prend peu à peu conscience du monde qui l'entoure :

  • Sa vision se précise.
  • Son ouïe s'affine.
  • Ses papilles et son odorat se développent.
Éveil de l'enfant Aikawa Ke Cc BY NC SA 2.0 / Flickr

Toutes ces compétences s'acquièrent naturellement et sans apprentissage particulier. Ce qui permet néanmoins à l'enfant de s'éveiller au monde, c'est sa capacité à être dans un environnement qui le sécurise affectivement. L'adulte est donc un médiateur des sensations. C'est la façon dont il va présenter l'environnement et offrir les choses à bébé qui va l'éveiller.

Un enfant a besoin de se sentir tout simplement écouté dans ce qu'il exprime et ce qu'il ressent pour bien grandir. Toutefois, il faut toujours garder à l'esprit que chaque enfant est différent et que chacun évolue à son propre rythme.

Stimuler l'enfant pour favoriser son éveil

Comment aider et stimuler l'éveil de l'enfant ? En somme, toutes les activités sont positives pour éveiller bébé au monde qui l'entoure... Rien ne sert d'en faire trop au risque de le surstimuler. Toutefois, bébé adorera :

  • faire des balades à l'extérieur, se promener ;
  • écouter de la musique ;
  • entendre chanter des comptines ;
  • être entouré de quelques jouets, etc.

Éveil de l'enfant de 0 à 1 an

Même si chaque enfant s'éveille à son rythme, on peut avoir certains repères par rapport à l'âge de l'enfant qui passe forcément par certains stades.

De 0 à 3 mois : l'âge des plaisirs sensoriels

  • Au niveau psychomoteur : vers 3 mois, il va commencer à tenir sa tête droite.
  • Au niveau sensoriel : dès les premiers jours de vie, il commence à découvrir le monde qui l'entoure grâce à ses sens. Il reconnaît le visage rapproché de sa mère, mais son champ visuel est limité à 30 cm. À 2 mois, il peut suivre des yeux un objet déplacé sur 180 °. Il est sensible aux sons aigus et reconnaît la voix de ses parents. Il réagit aux odeurs de lait et de la peau maternelle. Le goût se développe. Il a besoin de toucher et d'être câliné.
  • Au niveau du langage : il s'exprime par des gazouillis, pleurs et sourires. Le sourire-réponse apparaît d'ailleurs vers 2 mois.

De 3 à 6 mois

  • Au niveau psychomoteur : vers 4 mois, il est capable de tenir sa tête dans l'alignement de son corps et commence à se déplacer dans son lit par rotation. À 5 mois, il peut soulever tout son buste en prenant appui sur ses avant-bras et peut se retourner sur le côté. Il aime pédaler avec ses jambes. Il peut commencer à saisir un objet avec 4 doigts. À 6 mois, il commence à se tenir assis et se retourne seul du ventre sur le dos.
  • Au niveau sensoriel : à 3 mois, il voit au-delà de 2,50 m. Il découvre son environnement grâce à ses 5 sens qui s'affinent. Il a besoin de tout porter à sa bouche.
  • Au niveau psychoaffectif et social : il rit aux éclats, fait des vocalises, sourit en réponse.

De 6 à 9 mois

  • Au niveau psychomoteur : il peut rester assis sans soutien. Il acquiert la préhension en pince en saisissant entre le pouce et les autres doigts. Il peut faire passer un jouet d'une main à l'autre. Il sait tendre les bras. À 8 mois, il commence à ramper. Il applaudit, fait les marionnettes et dit au revoir. À 9 mois, il se déplace à 4 pattes, se met debout en s'accrochant aux meubles et au parc. La pince s'affine encore avec le pouce et l'index.
  • Au niveau langage : il dit plusieurs syllabes.
  • Au niveau sensoriel : de 7 à 9 mois, son goût s'affine et il peut refuser de manger.
  • Au niveau affectif et social : à 8 mois il est inquiet face aux visages étrangers, c'est l'angoisse du huitième mois. C'est aussi l'âge du doudou qui rassure car il a désormais conscience que lui et sa mère ne font pas qu'un !

De 9 mois à 1 an

  • Au niveau psychomoteur : il se déplace à 4 pattes ou sur les fesses. Il se met debout avec appui puis sans appui et commence à marcher. Il souhaite tenir sa cuillère et son verre.
  • Au niveau langage : il peut dire papa et maman. Il répète de plus en plus de syllabes et dit quelques mots.

Éveil de l'enfant de 1 à 2 ans

Durant cette deuxième année de vie, l'enfant continue de découvrir le monde sous un angle différent et devient plus autonome.

De 12 à 18 mois

  • Au niveau psychomoteur : il commence à marcher seul et peut monter les marches avec de l'aide. Vers 14-15 mois, il sait manger et boire seul. Il sait tourner les pages d'un livre et découvre les crayons. Il aime jeter, pousser, lancer, taper et construire une tour avec des cubes. Il peut montrer les parties de son visage et de son corps.
  • Au niveau affectif et social : il participe à son déshabillage. Il entre dans la phase d'opposition à l'adulte, c'est l'âge des premières colères et du non ! Il commence à affirmer sa personnalité.
  • Au niveau langage : il dit quelques mots à 12 mois et à 18 mois, il associe deux mots.

De 18 à 24 mois

  • Au niveau psychomoteur : il court, grimpe, monte l'escalier, participe au déshabillage et habillage.
  • Au niveau langage : son vocabulaire s'enrichit.
  • Au niveau affectif et social : à partir de 18 mois, il commence l'apprentissage de la propreté. Il se cherche derrière le miroir.

Éveil de l'enfant de 2 à 3 ans

Dès lors, votre enfant n'est plus un bébé ! Son caractère et sa personnalité s'affirment.

  • Au niveau psychomoteur : il saute à pieds joints, fait du tricycle, enlève ses chaussures, devient à peu près propre jour et nuit. Il dessine.
  • Au niveau du langage : il commence à faire des phrases et utilise le « je ».
  • Au niveau affectif et social : il sait s'il est une fille ou un garçon et entre dans sa phase œdipienne.

Éveil de l'enfant de 3 à 4 ans

Entre 3 et 4 ans, l'enfant devient un être sociable et de plus en plus actif.

  • Au niveau psychomoteur : il sait sauter à cloche-pied, il tape une balle dans un but et boutonne ses vêtements. Il sait reconnaître le carré et le triangle. Le dessin du bonhomme s'affine.
  • Au niveau du langage : son langage s'enrichit.
  • Au niveau affectif et social : il connaît ses couleurs. Il distingue les notions de haut et bas. Il développe son imaginaire.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides