Enfant timide

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Dès la petite enfance, certains troubles peuvent apparaître chez l'enfant, souvent dus à des émotions trop fortes et pas encore bien gérées. On rencontre notamment :

Qu'est-ce qu'un enfant timide ?

Un enfant timide est un enfant qui au quotidien n'ose pas prendre la parole en public, n'ose pas dire ce qu'il pense ou ce qu'il ressent. Il peut bafouiller, rougir, et être en proie au trac dès qu'il doit affronter autrui.

Un enfant timide se sent particulièrement mal à l'aise quand, au milieu de ses semblables, il doit intervenir. Il n'ose pas par peur du ridicule, et n'aime pas se faire remarquer. Son cœur s'accélère et la panique prend possession de lui. Il se sent souvent inférieur aux autres, inapte et incapable.

Cependant, être un enfant timide n'est pas irrémédiable, avec de la bonne volonté et, surtout, du soutien, il peut venir à bout de ce mal.

À noter : il ne faut pas confondre enfant timide et enfant réservé. Un enfant réservé n'est pas forcément timide. Pour évaluer le degré de timidité d'un enfant, il suffit d'observer si celui-ci est timide en toutes circonstances et devant toutes personnes ou pas.

Pourquoi un enfant peut-il être timide ?

Il existe plusieurs facteurs à la timidité :

  • Un facteur génétique : selon une étude réalisée par l'université de Harvard, 15 à 20 % des enfants naîtraient avec une prédisposition à la timidité.
  • Un facteur environnemental et familial : l'enfant peut être timide à cause de ses parents eux-mêmes timides, ces derniers lui transmettant leurs angoisses et leurs peurs. Toutefois, les parents peuvent aussi créer cette émotion chez leur enfant en faisant preuve d'instabilité, de surprotection, de distance, etc.
  • Un facteur culturel : au Japon par exemple, il y a beaucoup plus de timides qu'en France. D'ailleurs, 90 % des Japonais estiment être ou avoir été timides.
  • Un traumatisme ou une expérience vécue difficilement : l'enfant peut être devenu timide à cause d'une maltraitance, d'une humiliation, un échec, une situation de stress, etc.
Enfant timide Alba Soler / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Cela dit, dans bien des cas, la timidité n'est pas le fruit d'un traumatisme ou de la faute d'un parent, c'est souvent un processus psychique qui se construit lentement.

À savoir : selon Freud, la timidité serait due à une peur de l'abandon.

Comment aider un enfant timide ?

La timidité n'est pas irréversible. Il existe plusieurs petites astuces pour aider à votre enfant à retrouver doucement confiance en lui pour affronter sa timidité :

  • Dédramatiser la timidité : expliquer à son enfant que la timidité n'est pas le pire des défauts et qu'il faut savoir s'accepter tel que l'on est.
  • La timidité n'est pas une excuse : sous prétexte d'être timide, il ne faut pas se renfermer et se taire. Le parent ne doit pas non plus excuser son enfant de par sa timidité.
  • Ne pas parler de la timidité de son enfant en public.
  • Ne pas embêter son enfant à cause de sa timidité.
  • Éviter de surprotéger son enfant et de l'isoler à cause de sa timidité.
  • Encourager son enfant à dépasser sa timidité en lui fixant de petits défis.
  • Féliciter son enfant dès qu'il réussit à se dépasser.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
CC
cathy c

ecrivain public

Expert

corentin delobel

avocat - docteur en droit | cabinet delobel

Expert

Fd
francois de maillard

chargé de mission handicap | unirh 75

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides