Crème pour le change du bébé

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

On recommande souvent aux jeunes mamans d'utiliser une crème pour le change des bébés. Pour certaines, c'est un réflexe à chaque couche changée, pour les autres, c'est une utilisation épisodique, quand apparaissent des rougeurs ou érythème sur les fesses du nouveau-né. Mais la grande question reste cependant : laquelle est la plus efficace ?

Trois types de crèmes pour le change

Une crème pour le change sert avant tout à créer une barrière protectrice sur les fesses de bébé contre les irritations de la peau engendrées souvent par l'urine stockée dans la couche. Elles servent le plus souvent à prévenir ou à soigner l'érythème fessier. Les crèmes pour le change se décline le plus souvent en trois types :

  • La crème protectrice (la meilleure étant celle composée d'oxyde de zinc) est une crème classique vendue souvent en tube et destinée le plupart du temps, uniquement aux fesses de bébé à l'occasion du change. La crème protectrice, appelée aussi pommade, contient de l'eau.
  • Le liniment oléo-calcaire est une lotion de couleur verdâtre, composée à chaque fois d'un volume d'huile végétale et d'un volume d'eau de chaux. Certaines marques peuvent lui rajouter des parfums et éventuellement des huiles essentielles.
  • L'onguent est beaucoup plus pâteux que la crème et le liniment. Il se compose de lipides, de cires, de graisses mêlées à des poudres de résines finement broyées.

Important : l'utilisation d'oxyde de zinc dans des produits cosmétiques est susceptible de provoquer par inhalation des inflammations pulmonaires. Pour cette raison, la Commission européenne a décidé de retirer du marché les cosmétiques en spray contenant de l'oxyde de zinc à compter du 24 mai 2018 (règlement UE 2017/1413 du 3 août 2017). 

Autrefois, les mamans saupoudraient de talc les fesses de bébé. Aujourd'hui, il est recommandé de ne pas utiliser de talc pour bébé, car ce produit ne crée en aucun cas de barrière protectrice et n'est pas du tout efficace contre l'humidité dans la couche. De plus, on sait désormais que le talc peut être dangereux pour les tout-petits, car il se disperse dans l'air et peut causer des problèmes respiratoires.

À quel fréquence utiliser les crèmes pour le change ?

Il y a deux pratiques principales quant à la fréquence d'utilisation des crèmes pour le change :

  • Une moitié des familles appliquera régulièrement, voire à chaque change, une crème protectrice, un onguent, ou du liniment afin de prévenir les rougeurs et l'érythème fessier.
  • L'autre moitié l'emploiera uniquement en cas d'apparition de rougeurs et d'érythème fessier.
Thinkstock

À ce jour, aucune véritable étude n'a été menée pour savoir laquelle de ces deux familles a le meilleur comportement. On dira donc que chacun fait comme il le souhaite et agit selon sa propre tradition familiale.

Quoiqu'il en soit, les crèmes pour le change sont à appliquer après avoir retiré la couche sale de bébé et lui avoir soigneusement nettoyé et essuyé les fesses. Elles s'appliquent directement sur les fesses ou à l'aide d'un coton.

Prix des crèmes protectrices pour le change, liniment et onguent

Le prix des crèmes, liniments et onguents pour bébé varie selon deux critères principaux :

  • la marque ;
  • la composition bio ou non. 

Prix des crèmes ou pommades protectrices

Selon la marque choisie, une crème ou pommade protectrice vous coûtera entre 2 € pour une marque de grande surface et 10 € pour une marque bio achetée en pharmacie ou parapharmacie, pour un tube d'environ 100 ml.

Certaines crèmes ou pommades protectrices ne s'adressent pas uniquement aux fesses de bébé mais peuvent également être appliquées sur certaines zones de la peau plus sensibles.

Prix du liniment oléo-calcaire

Selon la marque choisie, un liniment vous coûtera entre 4,50 € pour une marque non bio et 12 € pour une marque bio, pour un tube d'environ 250 ml.

C'est un peu plus cher qu'une crème protectrice pour le change.

Prix de l'onguent

Selon la marque choisie, un onguent vous coûtera entre 7 € pour une marque classique vendue en grande surface et 38 € pour une marque bio ou de luxe vendue en pharmacie et parapharmacie, pour un tube d'environ 100 g.

L'onguent est souvent plus cher que le liniment et la crème protectrice.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides