Sommaire

Le sommeil du bébé est très important pour lui permettre une bon développement physique et cérébral. Il est très différent de celui de l'adulte, mais comment différencier un sommeil normal d'un sommeil trop important ? La réponse dans notre article. 

Pourquoi un bébé dort-il beaucoup ?

Un bon sommeil pour un bon développement

Le sommeil du nourrisson évolue énormément entre la naissance et l'âge de 3 ans, pour s'organiser sur un modèle de plus en plus proche de celui de l'adulte. Dès le plus jeune âge, tous les types de sommeil connus chez l’adulte sont présents (sommeil lent, sommeil paradoxal ou sommeil à mouvements oculaires rapides) mais leur durée et leur organisation sont différents.

Un sommeil qui diminue progressivement

Entre la naissance et un mois, un bébé dort de 16 à 18 heures par jour, puis son temps de sommeil diminue progressivement jusqu'à l'âge d'un an pour atteindre environ 14 heures par jour. Cependant, la durée du sommeil peut varier de plus ou moins 2 heures d’un bébé à l’autre. 

De 1 à 3 ans, la durée du sommeil diminue encore pour atteindre 12 à 13 heures à 3 ans. 

Faut-il réveiller un bébé qui dort beaucoup ?

En principe, il ne faut pas réveiller un bébé qui dort. Il se réveillera s'il a faim, notamment. Il faut d'ailleurs profiter d'un éveil spontané du bébé pour lui donner à téter ou pour s'en occuper.

Dans certains cas particuliers néanmoins, comme les prématurés ou les bébés de petits poids qui ont peu de réserves, il faut les réveiller régulièrement pour les nourrir fréquemment (en pratique toutes les 3-4 heures).

Lire l'article Ooreka

Quand s'inquiéter devant un bébé qui dort beaucoup ?

Il faut bien différencier les hypersomnies, où le bébé dort plus longtemps que la moyenne, de la somnolence pendant la journée, qui peut être due à une qualité de sommeil insuffisante pendant la nuit, à un temps de sommeil décalé ou à une privation de sommeil pendant la nuit. Les hypersomnies sont beaucoup plus rares que les insomnies.

Il faut s'inquiéter devant un bébé qui dort beaucoup si :

  • Malgré une nuit et des siestes de qualité, la durée totale de sommeil excède de 2 à 3 heures la norme pour l’âge.
  • Il existe des accès de sommeil dans des conditions inhabituelles (repas, jeux...).
  • C'est inhabituel pour lui.
  • L'hypersomnie est associée à d'autres symptômes : fièvre, pâleur, retard de croissance, troubles respiratoires, ronflements importants...

Les maladies du sommeil comme la narcolepsie ou l'hypersomnie idiopathique apparaissent très rarement avant 1 an, le plus souvent pendant l'adolescence.

Ne pas oublier qu’il existe, physiologiquement, de gros dormeurs, souvent familiaux.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider