Syndrome de Gianotti Crosti ou acrodermatite papuleuse infantile

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le syndrome de Gianotti Crosti, aussi nommé « acrodermatite papuleuse infantile », est une affection bénigne de la peau touchant essentiellement les jeunes enfants. Elle se manifeste par l'apparition de petits boutons roses sur la peau de l'enfant. Faisons le point sur cette maladie : causes, symptômes, diagnostic et traitement.

Qu'est-ce que le syndrome de Gianotti Crosti ?

Symptômes de l'acrodermatite papuleuse infantile

L’acrodermatite papuleuse infantile (syndrome de Gianotti Crosti, ou maladie de Gianotti Crosti) fait partie des maladies éruptives de l’enfant.

Elle survient généralement chez des jeunes enfants entre 1 et 6 ans. Elle se manifeste par une éruption de petites papules roses, c'est-à-dire l'apparition subite de petits boutons roses d'un diamètre qui varie entre 5 et 10 millimètres.

L'éruption de ces boutons se fait généralement en deux temps, avec une apparition qui est initialement limitée aux membres inférieurs et supérieurs. Ensuite, l'acrodermatite papuleuse infantile peut s'étendre sur le visage et sur le tronc (le thorax et l'abdomen).

En se développant, les papules peuvent parfois confluer et engendrer :

  • des adénopathies discrètes avec le gonflement des nœuds lymphatiques ou des ganglions lymphatiques (organes impliqués dans la défense  immunitaire de l'organisme) ;
  • la coloration des papules en pourpre, qui peut surtout survenir au niveau des jambes, à cause de la fuite de sang capillaire, et qui ne doit pas être confondue avec l'apparition d'un purpura, une lésion hémorragique de la peau.

Dans certains cas, les lésions peuvent être prurigineuses, c’est-à-dire qu'elles peuvent provoquer des démangeaisons.

Causes de l'acrodermatite papuleuse infantile

L’acrodermatite papuleuse infantile est d'origine virale. Parmi les virus impliqués, on peut notamment citer :

  • Le virus d'Epstein-Barr, ou virus de l'Herpès 4, qui constitue une des causes les plus fréquentes et qui est également responsable de plusieurs maladies, dont la mononucléose infectieuse, maladie fréquente et souvent bénigne caractérisée par une fatigue intense, de la fièvre et la survenue d'une angine.
  • Le cytomégalovirus, à l'origine d'infections souvent bénignes, mais qui peuvent présenter un risque chez des personnes immunodéprimées, c'est-à-dire des personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies.
  • Certains virus Coxsackie, à l'origine d'infections asymptomatiques, c'est-à-dire des infections pouvant passer inaperçues.
  • Certains Échovirus comme Écho 8, dont la plupart sont à l'origine d'infections asymptomatiques, associées à des poussées de fièvre et dans certains cas à des éruptions cutanées.
  • Les adénovirus 1 et 2, à l'origine d'infections fréquentes chez l'enfant, pouvant se manifester par des poussées de fièvre et la survenue d'une pharyngite.
  • Le virus syncytial respiratoire, virus contagieux et fréquent chez l'enfant, à l'origine d'infections respiratoires.
  • Les virus de l’Hépatite A et de l’Hépatite B, à l'origine d'une infection hépatique, c'est-à-dire des virus s'attaquant aux cellules du foie et provoquant une inflammation.
Lire l'article Ooreka

Comment diagnostiquer et traiter le syndrome de Gianotti Crosti ?

Diagnostic de l'acrodermatite papuleuse infantile

Basé sur l'apparition des papules roses, le diagnostic clinique est généralement suffisant pour identifier la survenue d'une acrodermatite papuleuse infantile.

Traitement de l'acrodermatite papuleuse infantile

L'acrodermatite papuleuse infantile est une affection bénigne, qui se résorbe généralement entre 1 et 6 semaines après les premiers symptômes.

Dans certains cas, la guérison peut être plus longue, avec un délai de 2 à 8 semaines. C'est notamment le cas lors d'une infection au virus de l'Hépatite B.

Tous les boutons disparaissent sans laisser de traces.

À titre préventif, il convient d'être vigilant quant à la contagion entre les enfants. L'effet contagieux dépend du virus à l'origine du syndrome.

Ces pros peuvent vous aider