Sommaire

La fièvre est un symptôme relativement fréquent chez l'enfant. Elle est utile pour combattre une infection, mais elle peut aussi être un motif d'inquiétude et une source de stress pour les parents qui ne savent pas toujours quand et comment la traiter pour la gérer au mieux. Voici des explications et des conseils, selon les recommandations de l'ANSM (agence nationale de sécurité du médicament), pour vous aider à prendre en charge correctement la fièvre chez l'enfant.

Fièvre chez l'enfant : comprendre ce qui se passe

Si votre enfant semble malade ou fatigué, certains signes cliniques (front chaud, yeux qui brillent, joues rouges, pâleur, douleurs...) peuvent vous laisser penser qu'il a de la fièvre.

Après avoir éliminé l'excès de protection (couverture, habillement, pièce surchauffée), il est nécessaire de vérifier sa température avec un thermomètre. Les pédiatres recommandent, de préférence, une prise de température rectale ou tympanique, loin des repas et après un repos de 20 minutes. Pour information, la température normale du corps est comprise entre 36,5 et 37,5°C.

On parle de fièvre lorsqu'on constate une élévation de la température corporelle au-dessus de 38°C. Cette augmentation de température est un mécanisme physiologique qui aide l'organisme à lutter contre une agression particulière (infection ou inflammation) : la chaleur procurée permet de stimuler les défenses immunitaires et de détruire certains agents pathogènes.

Chez l'enfant, la fièvre aiguë (> 38°C) peut être le signe d'une maladie infectieuse (rhinopharyngite, otite, maladies infantiles...), d'une poussée dentaire ou d'une réaction post-vaccinale normale prouvant l'efficacité du vaccin. 

Souvent bénigne et de courte durée, elle peut, si elle n'est pas contrôlée en particulier chez les nourrissons et les jeunes enfants de moins de 5 ans, devenir dangereuse en entraînant des complications comme une déshydratation, des convulsions ou une hyperthermie majeure.

Fièvre chez l'enfant : quand faut-il s'inquiéter ?

Lorsque la fièvre est modérée et si votre enfant la supporte bien (il sourit, mange et boit normalement), il est inutile de la traiter. Contentez-vous de la surveiller régulièrement.

Il devient nécessaire d’utiliser un médicament antipyrétique quand la fièvre dépasse 38,5°C et persiste plus de deux jours ou quand l’enfant supporte mal un état fiévreux (perte d’appétit, insomnie, irritation, douleurs...).

Une consultation en urgence est indispensable pour les nourrissons de moins de 3 mois ou en présence :

  • d'une température élevée (supérieure à 40°C) ;
  • d'un état général qui se dégrade ;
  • de maux de tête importants, d'une raideur de la nuque, des vomissements ;
  • d'une déshydratation (muqueuses sèches, urines moins fréquentes...) ;
  • de maux de ventre ou d'une diarrhée abondante ;
  • d'une respiration difficile.

Une consultation est également nécessaire si la fièvre persiste après un traitement de 2 jours ou réapparaît à l'arrêt du traitement, ainsi qu'en présence de tout autre symptôme qui vous inquiète.

Que peut-on faire en cas de fièvre chez l'enfant ?

Fièvre chez l'enfant : mesures hygiéno-diététiques

Des mesures simples sont souvent suffisantes pour limiter la montée de température. Elles contribuent à garder une bonne hydratation et à améliorer le confort de l'enfant. Elles consistent à :

  • enlever les protections superflues (épaisseur de vêtements, couvertures), sans pour autant le dénuder complètement ;
  • maintenir la température de la pièce entre 19 et 20°C et à aérer régulièrement ;
  • lui donner souvent à boire pour éviter la déshydratation ;
  • ne pas le forcer à manger s'il n'a pas faim.

Médicaments en cas de fièvre chez l'enfant

Des médicaments antipyrétiques, délivrés sans ordonnance, existent sous différentes formes adaptées à l'âge de l'enfant (sirop, suppositoire, sachet...). Trois principaux types de médicaments sont recommandés quand la température de l'enfant est supérieure à 38,5°C :

  • Le paracétamol (Efferalgan®, Doliprane®, Dafalgan®...) : c'est le médicament le mieux toléré et le seul indiqué pour les nourrissons de moins de 3 mois. Vous pouvez l'utiliser en première intention pour faire baisser la fièvre et calmer les douleurs. 
  • L'ibuprofène (Nurofen®, Advil®...) : il peut être utile à partir de 3 mois, mais il a plusieurs restrictions d'emploi. 
  • L'aspirine (Aspegic®) : il doit être évité en présence de virus de la varicelle, des oreillons ou d'autres virus grippaux, en raison du risque de survenue d'une maladie rare mais grave, le syndrome de Reye. Ne l'utilisez pas sans avis médical.

Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas associer deux antipyrétiques sans avis médical. Pour toute utilisation de médicament, il est impératif de tenir compte des précautions d'emploi, de vérifier l'absence de contre-indications et de respecter les posologies, l'intervalle nécessaire entre deux prises et la dose maximale journalière. Il est recommandé de prendre la dose efficace la plus faible possible et le moins longtemps possible.

Le médecin pourra, si besoin, prescrire d'autres antipyrétiques et un traitement complémentaire en cas de pathologie associée à la fièvre.

Aussi dans la rubrique :

Maladies du bébé

Sommaire

Troubles et maladies du bébé

Respiration du nouveau-né Enlever une dent de lait sans douleur Mycose chez le bébé Insuffisance cardiaque du nourrisson Dépistage auditif bébé Toux du nourrisson Roséole L'énurésie : l'incontinence de l'enfant Jaunisse du bébé Crise d'épilepsie chez l'enfant Protéger la peau de son bébé Bébé qui pleure le soir Poussée dentaire Leucémie chez l'enfant Souffle au cœur chez l'enfant Trachéo-bronchite Colique du nourrisson Coqueluche chez le bébé Chute des dents de lait Traitement de la scarlatine chez l'enfant Enfant hyperactif Carie chez l'enfant Régurgitation du bébé Soulager les coliques du nourrisson Oreillons Hoquet du bébé Syndrome du biberon Traiter la coqueluche Dentition de l'enfant Diabète type 1 enfant Soulager les poussées dentaires chez les bébés Syndrome de Silverman Urticaire chez le bébé Attention aux douleurs du cou chez l’enfant Conjonctivite chez l'enfant Torticolis chez le bébé Le SRO : contre la déshydratation des nourrissons Spasme du sanglot Faut-il laisser pleurer son bébé ? Allergie aux couches Croup Vue du nourrisson Que faire en cas de convulsions fébriles ? Convulsions fébriles Macrocéphalie Vaccins de bébé Syndrome pieds-mains-bouche Constipation du bébé et de l'enfant Diarrhée chez les bébés Soigner l’érythème fessier du nourrisson Bébé secoué Rubéole Bégaiement de l'enfant Bébé sourd Asthme du nourrisson Liniment oléocalcaire : ses bienfaits pour la peau de bébé Rhume chez le nourrisson Dyspraxie et précocité Bébé à la tête plate Encoprésie Croûtes de lait Sténose du pylore Dysplasie de la hanche Première dent Acné du nourrisson Mégalérythème Maladies infantiles Ne pas confondre angine et scarlatine ! Tache de naissance Enfant autiste Bronchiolite du nourrisson Pyélonéphrite chez le bébé Hypotonie du nourrisson Apnée du nourrisson Infection urinaire chez le bébé Pedodontie Scoliose chez le bébé Syndrome de reye

Mort subite du bébé

Mort subite du nourrisson

Ces pros peuvent vous aider