Jaunisse du bébé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Le terme médical pour désigner la jaunisse est « ictère ». La jaunisse des bébés est donc appelée « ictère néonatal ». Cette coloration jaune est due à l'accumulation d'un pigment, la bilirubine.

Il y a plusieurs causes à cette accumulation de bilirubine, qui, en quantité excessive, peut devenir dangereuse. C'est pourquoi, au tout début de leur vie, les bébés sont surveillés de près. La plupart du temps, l'ictère est bénin, mais il peut parfois s'avérer très grave. Faisons un point ensemble.

Jaunisse néonatale : cas des ictères bénins

Ictère physiologique à bilirubine libre

Chez l'adulte, quand les globules rouges meurent dans la rate, un pigment est libéré : la bilirubine. Le foie se charge de la transformer pour permettre ensuite son élimination. Pendant la grossesse, la bilirubine produite par le fœtus est éliminée par la maman. 

Un nouveau-né possède plus de globules rouges qu'un adulte. De plus, à la naissance, l'organisme du bébé doit apprendre à gérer l'élimination de la bilirubine tout seul, afin de l'éliminer dans les selles et les urines.

Dans les premiers jours de vie, ou si l'enfant est prématuré, ce mécanisme est encore imparfait. La bilirubine dite non conjuguée (qui n'a pas encore été traitée par le foie), s'accumule et provoque la coloration jaune de la peau (mais aussi au niveau du « blanc des yeux », la conjonctive). Dans ce contexte, on parle d'ictère physiologique :

  • Il concerne 60 % des bébés, et même 90 % des petits prématurés.
  • Il est détectable au 2 ou 3 ème jour de vie, et disparaît spontanément (sans traitement) dans les 10 jours.
  • Le taux de bilirubine reste en général modéré.

L'ictère est décelé lors de l'examen systématique du nouveau-né. Son importance est évaluée à l'aide d'un appareil appelé « bilirubinomètre transcutané », qui donne le taux de bilirubine en l'appliquant sur la peau du nouveau-né. Si le taux est élevé, une prise de sang doit être réalisée.

Jaunisse du bébé : réaction au lait de la mère

Dans le lait de la maman se trouve une substance qui empêche la transformation (conjugaison) de la bilirubine par le foie, et donc son élimination. Il apparaît au 5 ème jour après la naissance.

C'est un ictère bénin qui disparaît en quelques semaines et ne nécessite pas d'interrompre l'allaitement.

Jaunisse du bébé : ictères pathologiques

Ictère nucléaire

À des concentrations très importantes, l'accumulation de bilirubine libre devient toxique pour le cerveau (lésions cérébrales irréversibles). On parle d'ictère nucléaire. C'est pourquoi il faut surveiller l'évolution de l'ictère et son importance.

Si besoin, pour éviter d'atteindre des concentrations en bilirubine non conjuguée trop élevées, un traitement par photothérapie est mis en place. Il s'agit d'un traitement par la lumière.

Le bébé est exposé à une lumière intense, bleue, n'émettant pas d'ultra-violet. Ce traitement favorise l'élimination de la bilirubine non conjuguée et dure en général de 2 à 3 jours. 

Jaunisse du bébé : ictère hémolytique

Il est dû à une destruction massive des globules rouges (hémolyse). Le foie et la rate augmentent de taille (hépato-splénomégalie) et on constate une anémie. Cet ictère survient dans les 24 heures suivant la naissance. On le qualifie de précoce. Ce type d'ictère est une urgence médicale.

Il peut être dû à une incompatibilité entre le Rhésus de la mère et celui de l'enfant (incompatibilité Rhésus), à une incompatibilité de groupe sanguin (incompatibilité ABO), à un déficit en une enzyme (déficit G6PD)...

Ictère pathologique dit cholestatique

Dans cette situation, il y a une accumulation de bilirubine qui a été transformée par le foie : la bilirubine conjuguée :

  • Il s'agit d'une urgence diagnostique : le foie est dur, les selles sont claires et les urines foncées.
  • On parle d'ictère cholestatique, qui apparaît quand les voies biliaires ne sont pas fonctionnelles.
  • Une intervention chirurgicale est nécessaire.

Aussi dans la rubrique :

Maladies du bébé

Sommaire

Troubles et maladies du bébé

Colique du nourrisson Tache de naissance Traitement de la scarlatine chez l'enfant Maladies infantiles Croûtes de lait Hoquet du bébé Bronchiolite du nourrisson Carie chez l'enfant Enlever une dent de lait sans douleur Bébé sourd Ne pas confondre angine et scarlatine ! Hypotonie du nourrisson Syndrome de reye Trachéo-bronchite Faut-il laisser pleurer son bébé ? Apnée du nourrisson Torticolis chez le bébé Allergie aux couches Syndrome du biberon Dentition de l'enfant Constipation du bébé et de l'enfant Macrocéphalie Bégaiement de l'enfant Bébé à la tête plate Soulager les coliques du nourrisson Enfant autiste Convulsions fébriles Mégalérythème Pyélonéphrite chez le bébé Syndrome pieds-mains-bouche L'énurésie : l'incontinence de l'enfant Régurgitation du bébé Coqueluche chez le bébé Souffle au cœur chez l'enfant Respiration du nouveau-né Que faire en cas de convulsions fébriles ? Le SRO : contre la déshydratation des nourrissons Poussée dentaire Oreillons Dysplasie de la hanche Toux du nourrisson Scoliose chez le bébé Soulager les poussées dentaires chez les bébés Diarrhée chez les bébés Conjonctivite chez l'enfant Protéger la peau de son bébé Croup Dépistage auditif bébé Chute des dents de lait Enfant hyperactif Sténose du pylore Pedodontie Vue du nourrisson Roséole Acné du nourrisson Rubéole Jaunisse du bébé Insuffisance cardiaque du nourrisson Traiter la coqueluche Asthme du nourrisson Infection urinaire chez le bébé Syndrome de Silverman Dyspraxie et précocité Bébé secoué Urticaire chez le bébé Diabète type 1 enfant Bébé qui pleure le soir Soigner l’érythème fessier du nourrisson Leucémie chez l'enfant Vaccins de bébé Première dent Liniment oléocalcaire : ses bienfaits pour la peau de bébé Rhume chez le nourrisson Encoprésie Spasme du sanglot Attention aux douleurs du cou chez l’enfant Mycose chez le bébé Crise d'épilepsie chez l'enfant

Mort subite du bébé

Mort subite du nourrisson

Ces pros peuvent vous aider