Sommaire

Le croup est le terme anglais pour la laryngo-trachéo-bronchite, qui est une infection simultanée du larynx, de la trachée et des bronches. Il touche les jeunes enfants, majoritairement avant l’âge de 5 ans. Le plus souvent d’origine virale, cette infection est généralement bénigne chez les enfants en bonne santé. Une attention particulière est néanmoins requise chez les enfants fragiles et en cas d’aggravation ou de persistance des symptômes.

Le point dans notre article.

Causes du croup

Le croup est un terme anglais utilisé couramment pour désigner la laryngo-trachéo-bronchite du jeune enfant. C'est une inflammation touchant le larynx, la trachée et les bronches, en lien avec une origine infectieuse. Dans la grande majorité des cas, le croup est provoqué par une infection virale, très contagieuse. De nombreux virus peuvent provoquer un croup, notamment tous les virus à l’origine des rhumes et des syndromes grippaux. Le virus parainfluenzæ est le plus fréquent. Plus rarement, le croup peut être lié à une infection bactérienne.

Le croup touche préférentiellement les jeunes enfants, particulièrement avant l’âge de 3 ans, en raison de l’anatomie particulière des voies aériennes supérieures chez les jeunes enfants. Le croup devient rare au-delà de 7 ans. Les petits garçons sont plus concernés que les petites filles. Le croup survient le plus souvent en automne et en hiver, même s’il peut survenir tout au long de l’année.

D’origine virale, le croup est une infection très contagieuse qui se transmet entre les enfants :

  • directement par la toux, les éternuements, la salive, etc. ;
  • indirectement par les objets souillés (jouets, vaisselle, linge…).

La plupart du temps, le croup est une inflammation aiguë. Mais chez certains enfants fragiles, il peut devenir récurrent voire chronique.

Croup : quels symptômes ?

Le croup ou trachéo-laryngo-bronchite touche à la fois les voies aériennes supérieures (au niveau du larynx) et les voies aériennes inférieures (au niveau de la trachée et des bronches). Le croup associe donc des symptômes de laryngite, de trachéite et de bronchite :

  • un écoulement nasal (souvent le premier symptôme à apparaître) ;
  • une toux rauque (faisant parfois penser à un aboiement) ;
  • un stridor (bruit aigu et perçant au moment des inspirations) ;
  • un enrouement de la voie ;
  • une fièvre faible à modérée (< 38,5 °C). 

Les symptômes varient selon les enfants et sont généralement plus intenses le soir et au cours de la nuit. Le plus souvent, les symptômes régressent spontanément en quelques jours à une semaine. Chez certains enfants, les symptômes sont plus intenses et s’associent à des troubles respiratoires (respiration rapide et difficile, battements des ailes du nez, dépression de la paroi thoracique).

Quand s’inquiéter face à un croup ?

Le croup d’origine viral est une affection bénigne chez la plupart des enfants. Cependant, il devient nécessaire de consulter un médecin pour avis médical et prise en charge lors de certaines situations :

  • en cas d’apparition de troubles respiratoires de l’enfant (respiration rapide et difficile, battements des ailes du nez, dépression de la paroi thoracique) ; 
  • chez les enfants fragiles (enfants nés prématurément, enfants atteints d’asthme du nourrisson, enfants souffrant de pathologies chroniques…) ;
  • si la fièvre devient élevée (> 38,5 °C) plus de 24 heures (signe d’une infection d’origine bactérienne) ;
  • si les symptômes persistent ou s’aggravent après quelques jours d’évolution du croup ;
  • si l’enfant change de comportement (apathie ou au contraire grande agitation).

Les symptômes du croup viral sont proches de ceux de certaines infections bactériennes graves, qui peuvent mettre en jeu le pronostic vital chez les jeunes enfants et qui nécessitent un traitement antibiotique adapté :

  • La trachéite bactérienne est une inflammation de la trachée due à la bactérie Hæmophilus influenzæ b ou au staphylocoque doré. 
  • L’épiglottite aiguë, infection de l’épiglotte due le plus souvent à la bactérie Streptococcus (22 % des cas) l'infection à l'Hæmophilus influenzæ b étant devenue plus rare (5,1 % des cas) grâce à la vaccination (vaccin combiné avec la vaccination obligatoire contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite). Elle peut toutefois être également provoquée par un staphylocoque.
  • La coqueluche est une infection des voies respiratoires due à la bactérie Bordetella pertussis. Elle se manifeste par des quintes de toux caractéristiques.

La vaccination contre la coqueluche, combinée à celle contre le DTPolio, tout comme celle contre la bactérie Hæmophilus influenzæ b sont désormais obligatoires. Aucune sanction pénale n'est prévue pour les parents d'un enfant non-vacciné, mais celui-ci ne sera pas admis en collectivité (les enfants nés avant le 1er janvier 2018 ne sont pas concernés par cette obligation). Le maintien de l'enfant en collectivité est désormais subordonné à la justification chaque année de la réalisation des vaccinations obligatoires (décret n° 2019-137 du 26 février 2019, venu compléter l'article R. 3111-8 du Code de la santé publique). 

Croup : quel traitement ?

Le diagnostic du croup repose sur la nature des symptômes de l’enfant et l’auscultation médicale. En cas de troubles respiratoires, une radiographie du thorax peut être nécessaire. La prise en charge médicale dépend de l’intensité des symptômes et notamment de l’existence et de l’importance des troubles respiratoires.

Dans les formes bénignes, aucun traitement particulier n’est nécessaire et la prise en charge comporte :

  • du paracétamol pour soulager les douleurs et la fièvre ;
  • une bonne hydratation de l’enfant ;
  • une humidification de la chambre de l’enfant ;
  • une position semi-assise de l’enfant pendant le sommeil.

Les médicaments contre la toux ne sont pas indiqués car leur effet n’est pas notable sur les symptômes du croup. De même, les antibiotiques sont inutiles sauf en cas d’infection bactérienne.

Aussi dans la rubrique :

Maladies du bébé

Sommaire

Troubles et maladies du bébé

Oreillons Syndrome pieds-mains-bouche Croûtes de lait Colique du nourrisson Respiration du nouveau-né Souffle au cœur chez l'enfant Vaccins de bébé Scoliose chez le bébé Rubéole Apnée du nourrisson Soulager les coliques du nourrisson Constipation du bébé et de l'enfant Infection urinaire chez le bébé Mégalérythème Mycose chez le bébé Allergie aux couches Acné du nourrisson Enfant autiste Syndrome de Silverman Leucémie chez l'enfant Dyspraxie et précocité Le SRO : contre la déshydratation des nourrissons L'énurésie : l'incontinence de l'enfant Syndrome du biberon Liniment oléocalcaire : ses bienfaits pour la peau de bébé Convulsions fébriles Poussée dentaire Soigner l’érythème fessier du nourrisson Jaunisse du bébé Macrocéphalie Maladies infantiles Première dent Hoquet du bébé Bébé sourd Faut-il laisser pleurer son bébé ? Rhume chez le nourrisson Bégaiement de l'enfant Sténose du pylore Roséole Dentition de l'enfant Crise d'épilepsie chez l'enfant Encoprésie Syndrome de reye Tache de naissance Que faire en cas de convulsions fébriles ? Enlever une dent de lait sans douleur Vue du nourrisson Trachéo-bronchite Soulager les poussées dentaires chez les bébés Pyélonéphrite chez le bébé Asthme du nourrisson Bébé qui pleure le soir Dysplasie de la hanche Dépistage auditif bébé Hypotonie du nourrisson Coqueluche chez le bébé Torticolis chez le bébé Bébé à la tête plate Protéger la peau de son bébé Diarrhée chez les bébés Toux du nourrisson Spasme du sanglot Traitement de la scarlatine chez l'enfant Enfant hyperactif Pedodontie Ne pas confondre angine et scarlatine ! Croup Carie chez l'enfant Traiter la coqueluche Urticaire chez le bébé Chute des dents de lait Diabète type 1 enfant Bronchiolite du nourrisson Insuffisance cardiaque du nourrisson Régurgitation du bébé Conjonctivite chez l'enfant Attention aux douleurs du cou chez l’enfant Bébé secoué

Mort subite du bébé

Mort subite du nourrisson

Ces pros peuvent vous aider