Puberté

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

La puberté est la période de la vie conduisant à l’âge adulte, tant au niveau des fonctions de reproduction qu’au niveau de la maturité corporelle et intellectuelle. Cette période correspond à un bouleversement nécessaire et complexe, qui dure jusqu’à l’acquisition complexe de la maturité sexuelle, corporelle et psychique.

Les pathologies reliées à la puberté correspondent principalement au retard ou à l’apparition trop précoce de la puberté. Ces complications peuvent mettre en danger le bon développement psychique, physique ou sexuel de l’adolescent. Un point s'impose.

Puberté : processus long et complexe

Modifications corporelles et psychiques

La puberté entraîne des bouleversements à de nombreux niveaux :

  • Une maturation génitale avec l’acquisition de la maturation sexuelle et le développement des capacités reproductrices.
  • Une maturation corporelle, manifestées par une poussée de la croissance, des changements de silhouette et l’acquisition des caractères sexuels secondaires (poitrine, pilosité etc.). Les principaux critères physiques observables de la puberté sont l’apparition de la pilosité pubienne, la modification de la verge et des testicules chez le garçon et l’apparition de la poitrine chez la femme. Leur évolution définit les « stades de Tanner », permettant de suivre le bon déroulement de la puberté.
  • Une maturation psychique avec de possibles modifications de la personnalité et du comportement.

Puberté : période longue nécessaire au bon développement

La puberté est un processus lent. En moyenne elle dure 6 ans :

  • Le début de la puberté se situe en moyenne vers l'âge de 9-10 ans pour les filles et de 12 ans pour les garçons. De nombreuses variations sont possibles.
  • Le facteur génétique et l’histoire de la famille sont à prendre en compte.
  • La puberté est achevée plus précocement chez la fille que chez le garçon. En moyenne la puberté se termine vers 16 ans chez la fille et vers 18 ans chez le garçon.

Tout doute sur une puberté trop précoce ou trop tardive doit pousser à consulter un médecin qui pourra décider de réaliser des examens complémentaires radiologiques ou biologiques ou de poursuivre les explorations ou la surveillance.

Complications possibles à la puberté

Les principales complications de la puberté consistent en une survenue de la puberté trop précoce ou trop tardive.

Retard pubertaire : qu'est-ce que c'est ?

La puberté est définie comme trop tardive si elle n’a pas débuté deux ans après l’âge habituel, c’est-à-dire à 12 ans chez les filles et 14 ans chez les garçons. Un retard pubertaire nécessite une consultation médicale et parfois certains examens spécifiques (radios des mains, dosages hormonaux…).

De nombreuses causes peuvent expliquer le retard pubertaire (maladies génitales, anomalies congénitales ou acquises, pathologies endocriniennes…). La cause et le traitement sera à préciser avec le médecin. Une surveillance médicale est toujours nécessaire.

Précocité pubertaire ou « pseudo-puberté » ?

La puberté précoce survient avant 8 ans chez les filles et 10 ans chez les garçons. Un avis médical sera nécessaire afin de dissocier une puberté précoce d’une « pseudo-puberté ».

Les causes de puberté précoce sont multiples et nécessitent un traitement spécifique pour chacune. Un avis médical est nécessaire dans tous les cas de suspicion de puberté précoce.

On peut citer quelques causes de puberté précoce : le gliome du chiasma (une tumeur qui se développe le long du nerf optique), l’antécédent de radiothérapie du cerveau (en cas de lymphome, par exemple), l’hydrocéphalie, etc.

La cause de puberté précoce peut rester inconnue, elle est alors dite « idiopathique ». C’est plus souvent le cas chez les filles que chez les garçons.

L'aspect alimentaire

Si de nombreuses pubertés précoces sont étiquetées idiopathiques, c'est parce que bien souvent on oublie de s'intéresser à l'aspect alimentaire. On notera en effet que la stimulation de la protéine mTOR peut elle aussi se traduire par la survenue d'une puberté précoce puisque c'est elle qui participe à la régulation de la croissance et à la prolifération cellulaire.

Cette protéine va notamment être stimulée par la consommation de certains aliments :

  • tous ceux qui font grimper l'index glycémique (produits sucrés, céréales raffinées, pomme de terre sous forme de frites ou de purée...) ;
  • le lait de vache, qui contient de l'IGF-1 (Insulin-like growth factor), un facteur de croissance, et des acides aminés qui boostent sa synthèse au niveau du foie (dont la leucine) ;
  • les viandes grasses, qui sont riches en leucine ;
  • ceux qui contiennent des acides gras saturés à chaîne longue (beurre, beurre de cacao, lait de vache, huile de palme...) et tous ceux qui vont favoriser leur synthèse au niveau du foie, c'est-à-dire les glucides (encore une fois, les aliments ayant un index glycémique élevé).

Pour résumer, la puberté précoce peut découler d'une alimentation trop sucrée, trop lactée et trop grasse.

Ces pros peuvent vous aider