Diversification menée par l'enfant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Durant sa première année, le tout petit découvre une riche palette de saveurs, de parfums et de textures, ce qui construit sa future alimentation.

Certains parents choisissent la DME, c'est-à-dire, la diversification menéé par l'enfant : ils laissent leur bébé manger par lui-même au moment de l'introduction des solides alimentaires. Découverte et explication de la DME.

Diversification menée par l'enfant : à quel âge ?

Aux alentours de 6 mois, quand le tout petit commence à se tenir assis, commence la diversification, un moment clef dans l'alimentation du nourrisson où il va découvrir progressivement l'alimentation solide.

Ses parents lui proposent des aliments en morceaux afin qu'il les mange avec ses doigts. Là, le bébé fait connaissance avec l'odeur et la texture de la nourriture, puis mange, ou... pas !

Les parents proposent à leur enfant, sur sa table de chaise haute, des fruits, des légumes. Ils doivent être de saison et cuisinés cuits à la vapeur, ou frais et crus, mais bien doux et tendres.

Avantages et inconvénients de la diversification menée par l'enfant

Un grand nombre de parents apprécient :

  • de ne pas avoir à cuisiner quotidiennement une purée ;
  • de voir leur enfant partir à la découverte des aliments ;
  • d'être tous ensemble à la table familiale au moment du repas, et de « passer un bon moment » ;
  • que leur petit « s'autogère », c'est-à-dire qu'il ne soit pas nourri par ses parents avec une cuillère : il choisit sa nourriture, et la quantité qu'il mange, il prend son repas comme sa fratrie et ses parents, et en même temps.

La DME demande un peu de préparation et de patience, car il n'est pas possible de connaître les quantités exactes de nourriture prises par le bébé.

Le nourrisson peut avoir un réflexe vomitif, c'est-à-dire qu'il réagit à l'ingestion d'aliments qui ne lui conviennent pas par leur taille, leur texture, leur odeur, etc. C'est normal mais peut être déroutant. L'enfant, la chaise, les habits et le sol seront sans doute à nettoyer…

Quelques conseils pour commencer une diversification menée par l'enfant

Le nourrisson partage ainsi le repas familial. Mais il ne faut pas oublier :

  • de cuisiner avec le moins de matières grasses possibles, puis d'ajouter une huile crue bio et de première pression à froid de qualité, au dernier moment sur les mets (les acides gras poly et mono insaturés des huiles végétales contribuent au bon développement cérébral du bébé) ;
  • de ne pas lui proposer de fritures, et de plats tout préparés ;
  • de cuisiner sans sel, car les reins de l'enfant sont immatures pour être chargés de sel ;
  • de cuisiner sans ajouter d'épices, de sucre et de miel ;
  • de respecter les âges pour introduire les différents aliments.

Ces pros peuvent vous aider