Orchidopexie

Sommaire

Une intervention au niveau du testicule est parfois nécessaire pour éviter les problèmes d'infertilité ou minimiser les risques de cancer. On vous dit tout sur le déroulement de l'orchidopexie.

Orchidopexie : qu'est-ce que c'est ?

L'orchidopexie est un acte chirurgical consistant à fixer le testicule dans le scrotum (les bourses). Elle peut être pratiquée sur un seul des testicules, ou sur les deux (orchidopexie bilatérale).

Cette intervention est indiquée lorsque le testicule est trop mobile, pour éviter une torsion qui pourrait conduire à sa nécrose. Elle peut également corriger une asymétrie de position des testicules.

Elle est également indiquée en cas de cryptorchidie, lorsqu'un testicule n'est pas « descendu » normalement dans la bourse ; elle permet alors de réduire le risque de développement de cancer du testicule, d'infertilité ou de hernie. Elle est dans ce cas pratiquée chez le jeune enfant, généralement âgée de 12 à 24 mois.

Déroulement de l'orchidopexie

L'intervention se déroule à l’hôpital, sous anesthésie générale ou anesthésie locorégionale. L'urologue effectue généralement deux incisions, une au niveau de l'aine et une au niveau du scrotum. Il place le testicule dans une position correcte et la fixe à l'aide de points de suture. Il peut également aménager une petite poche dans laquelle il place le testicule. Cette opération se déroule généralement en ambulatoire : le patient entre le matin à l'hôpital et ressort dans la journée. Il ne doit pas être seul le soir et ne peut pas conduire de véhicule pendant 24 h.

Orchidopexie : après l'intervention

Suites opératoires

Il est normal de ressentir de petites douleurs au niveau de la zone opérée, qui sont soulagées par la prise de médicaments à action antalgique. Les points de sutures se résorbent d'eux-mêmes après quelques jours. Certains facteurs peuvent ralentir la cicatrisation de la plaie, comme le tabagisme. Il est ainsi vivement conseillé de stopper sa consommation de tabac dans les semaines qui précédent l'intervention. La pratique d'activités physiques doit être suspendue pendant un mois. Un rendez-vous de suivi permettra au chirurgien de contrôler l'évolution de la situation.

Complications de l'orchidopexie

Comme toute intervention chirurgicale, l'orchidopexie comporte certains risques :

  • une réaction allergique provoquée par les produits utilisés pour l'anesthésie ; une consultation avec un anesthésiste quelques jours avant l'opération est obligatoire et permet de minimiser ce risque ;
  • l'apparition d'un hématome (« bleu ») au niveau du site d'intervention ;
  • une infection au niveau du testicule ;
  • la perte du testicule, en raison d'une mauvaise irrigation sanguine. Ce cas est très rare.

Après ce type d'intervention, il faut être vigilant face à certains signes et contacter son médecin en cas :

  • de fièvre ;
  • de difficultés pour uriner ou aller à la selle ;
  • de gonflement très important de la région opérée ;
  • de suintement des plaies ;
  • de douleurs vives et persistantes...