Réflexe de Moro

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

Le réflexe de Moro, découvert et décrit par le pédiatre autrichien Ernst Moro (1874-1951), est un réflexe archaïque observable chez le nouveau-né. On parle aussi de réflexe d’embrassement, de réflexe de bras en croix, de réflexe du parachutiste ou de réflexe de défense.

Le réflexe de Moro fait partie des automatismes qui ont pour but d’aider le bébé à survivre après la naissance. Il se déclenche en réponse à un son bruyant et inattendu ou lorsque le bébé a l’impression qu’il va tomber.

Instinctivement et de manière involontaire, le bébé écarte les bras, ouvre les mains puis rapproche les bras contre lui. Il est possible ensuite que le bébé crie ou pleure. Zoom sur le réflexe de Moro et les autres réflexes des nouveaux-nés.

Réflexe de Moro : est-ce normal ?

Le réflexe de Moro se met en place lors des derniers mois de la grossesse et disparaît au plus tard au cinquième mois après la naissance. Il laisse place ensuite à la réaction de sursaut après l’âge de 6 mois et jusqu’à l’âge adulte.

Le réflexe de Moro peut survenir :

  • Avant l’âge de cinq mois :
    • En l’absence du réflexe de Moro chez un bébé de moins de cinq mois, un problème du système nerveux ou du tonus musculaire peut être en cause.
    • Il est à noter que les bébés prématurés nés avant la trentième semaine de grossesse n’ont pas eu le temps de développer le réflexe de Moro. En outre, le réflexe de Moro n’est en général pas observable chez les nouveau-nés présentant une trisomie 21.
  • Après cinq mois : si le réflexe de Moro persiste après l’âge de cinq mois, cela peut révéler un trouble neurologique ou du développement.

Test du réflexe de Moro

Tester le réflexe de Moro en le déclenchant volontairement permet d’évaluer médicalement le développement du bébé :

  • il consiste à placer le nouveau-né sur le dos et à le soulever par les mains pour le laisser retomber doucement ;
  • on note si le réflexe de Moro est observé et si les mouvements sont bien identiques de chaque côté (symétrie).

Quels sont les autres réflexes primaires du nouveau-né ?

Parmi les réflexes archaïques chez le nouveau-né (on parle aussi de réflexes primaires), on peut citer les sept principaux :

  • le réflexe de Moro ;
  • le réflexe de succion ;
  • le réflexe de la marche automatique (aussi appelé réflexe de redressement) ;
  • le réflexe de préhension (en anglais « grasping ») ;
  • le réflexe des points cardinaux (aussi appelé réflexe de recherche) ;
  • le maintien de la tête ;
  • le réflexe d’allongement croisé.

Certains réflexes archaïques perdurent, par exemple : le hoquet, le bâillement, l’éternuement, la déglutition, la toux, le clignement des yeux.

Ces pros peuvent vous aider