Sommaire

Il est conseillé de donner à tous les bébés allaités un supplément en vitamine K, car cette vitamine nécessaire à la coagulation du sang et prévenant les hémorragies cérébrales du bébé n'est pas présente dans le lait maternel. Elle est donnée systématiquement au nouveau-né à la maternité.

Vitamine K pour bébé et facteurs de coagulation

Vitamine K : présentation

Cette vitamine K traverse peu le placenta, même si le taux sérique de la mère en vitamine K est élevé. Le nouveau-né ne naît pas avec une réserve élevée de vitamine K.

À la naissance, le taux sérique de vitamine K est faible chez tous les enfants (30 à 60 % du taux adulte). Puis il augmente vite pendant les premières semaines de vie. La majorité des bébés allaités, nés à terme et en bonne santé, présentent un taux sérique voisin de celui d'un adulte, à six semaines de vie. Les bébés nourris au lait maternisé ont souvent un taux 10 fois plus haut que celui d'un adulte après quelques jours de vie (le lait industriel contient de la vitamine K).

La vitamine K est fabriquée au niveau du colon par des bactéries, mais de manière insuffisante chez les nourrissons allaités.

Hémorragies néonatales par carence en vitamine K

Les hémorragies néonatales sont provoquées par un taux insuffisant des facteurs de la coagulation (protéines du sang qui arrêtent les saignements).

Parfois, certains nourrissons ont une carence car les apports sont insuffisants ou bien il y a un trouble hépatique.

Posologie et durée de vitamine K à donner au bébé

C'est votre pédiatre qui va vous prescrire la posologie exacte de vitamine K.

Pour un allaitement exclusif

Une dose est donnée à la naissance, puis entre le quatrième et le septième jour de vie, puis à un mois.

Pour une alimentation au biberon

Une dose est donnée à la naissance, puis entre le quatrième et le septième jour de vie.

Méthode pour donner de la vitamine K à votre bébé

Voici la marche à suivre :

  • Tapez légèrement sur l'ampoule avec vos doigts pour faire descendre le liquide.
  • Cassez l'ampoule entourée d'une compresse.
  • Remplissez la pipette.
  • Mettez votre enfant en position semi-assise, sa tête fléchie vers l'avant.
  • Déposez délicatement la seringue sous sa langue.
  • Poussez doucement sur le piston.
  • Laissez votre bébé avaler par infimes gorgées ou bien téter la pipette.
  • Nettoyez la seringue avec de l'eau.
  • Cessez quand votre bébé boit 200ml de lait infantile par jour.

Vitamine K pour bébé : injection intramusculaire

Pendant longtemps, la vitamine K a été administrée au nouveau-né par injection intramusculaire dès sa naissance, ce qui augmentait rapidement le taux de vitamine K et des facteurs de coagulation dépendant de cette vitamine. L'injection provoquait un taux sérique très important au départ, puis une baisse lente se prolongeant durant des mois.

Prophylaxie par voie buccale offre des avantages

En effet, contrairement à l'injection intramusculaire :

  • elle n'est pas douloureuse ;
  • elle ne provoque pas un risque d'hématome ni de lésion nerveuse ;
  • elle n'entraîne pas de risque infectieux et d'ostéomyélite ;
  • elle prévient très bien les hémorragies courantes, mais un peu moins celles plus tardives.

Effets indésirables

Une réaction allergique est possible lors de la prise de vitamine K du fait de la présence de lécithine de soja.

Ces pros peuvent vous aider