Courbe de croissance

Sommaire

Dans le carnet de santé d'un enfant, la courbe de croissance est une échelle graphique qui permet de suivre l'évolution de la taille, du poids, du périmètre crânien et de l'indice de masse corporelle (IMC) de l'enfant en fonction de son âge. Cette échelle est différente chez la fille et le garçon.

Le point maintenant.

Courbe de croissance : à quoi ça sert ?

La courbe de croissance est utilisée par les professionnels de santé dès la naissance pour savoir si le petit enfant présente un développement staturo-pondéral harmonieux, c'est-à-dire s'il grandit de façon normale.

Elle permet de repérer des troubles de santé ou des troubles nutritionnels.

Courbe de croissance : mesures et fréquence

Paramètres

La courbe de croissance permet de contrôler 4 paramètres :

  • l'indice de masse corporelle (IMC) ;
  • le périmètre crânien, c'est-à-dire la mesure de la circonférence crânienne (autrement dit, le tour de tête) ;
  • le poids ;
  • la taille.

Ces deux derniers paramètres sont surveillés à intervalles réguliers, rapprochés durant les premiers mois de vie, puis de plus en plus espacés.

Fréquence

Voici les étapes de surveillance de la croissance conseillées :

  • dans la semaine ou les 2 semaines suivant la naissance ;
  • à 2, 4, 6, 9 et 12 mois (c'est durant cette première année que la croissance est la plus rapide de l'existence) ;
  • à 18 et 24 mois ;
  • 1 fois par an jusqu'après la puberté.

Valeurs moyennes

Les valeurs de croissance de l'enfant peuvent s'écarter des valeurs moyennes, tout en restant dans la norme.

 
Mesures Naissance 1 an 4 ans
Taille 50 cm 75 cm 1 m
Poids 3,3 kg 9-10 kg 15 kg
Périmètre crânien 35 cm 46 cm /

On considérait que la croissance était environ la même chez la fille et le garçon, puis qu'elle se différenciait à la puberté. Mais les nouveaux carnets de santé établissent depuis 2018 des courbes de poids et de taille différentes pour les garçons et les filles dès la période 0-3 ans.

La poussée de croissance pubertaire commence plus tôt chez la fille.

Évolution de la croissance

Après la naissance, le nouveau-né perd du poids, ce qui est normal. Il reprend son poids de naissance vers le 10e jour.

À partir de là, la croissance est rapide durant les premiers mois de vie, puis ralentit jusqu'à la puberté :

  • De la naissance à 3 mois, l'enfant prend environ 25 g par jour, et 3 à 5 cm par mois.
  • Entre 3 et 6 mois, son poids augmente de 400 à 800 g.
  • À partir du 6e mois, son poids augmente de 300 à 500 g.
  • La première année, le nourrisson prend environ 20 cm.
  • Après 2 ans, la croissance ralentit.
  • Entre 4 ans et la puberté, l'enfant prend en moyenne chaque année 2 kg et 6 cm.
  • À la puberté, l'enfant grandit à nouveau très vite.

Courbe de croissance et santé de l'enfant

Les mesures sont notées dans le carnet de santé. Elles sont établies à partir de l'observation de l'enfant en bonne santé de 0 à 20 ans, et permettent de situer la croissance de l'enfant par rapport à la moyenne des enfants du même âge.

Tracer régulièrement les courbes permet d'observer que l'enfant se situe bien dans le couloir moyen des enfants du même âge que lui. Cela permet également de vérifier s'il existe une cassure des courbes ou bien une accélération anormale de la croissance.

On peut alors dépister une anomalie de ces courbes lors de certaines maladies. C'est parfois le premier signe :

  • d'une diminution de l'immunité ;
  • de troubles cognitifs ;
  • d'un retard de croissance ;
  • d'un diabète ou d'une obésité (dans le cas d'une suralimentation).

Une cassure de la courbe de poids peut révéler différents problèmes (les répercussions de ces troubles sur la taille de l'enfant sont plus tardifs) :

  • des infections à répétition ORL ou digestives ;
  • une intolérance alimentaire ;
  • une maladie chronique ou génétique ;
  • parfois, une cause affective : des facteurs psychosociaux interfèrent sur la croissance de l'enfant. Une carence affective peut entraîner un retard de croissance. Celui-ci s'arrête quand les conditions de vie redeviennent normales.

Il est donc important de contrôler que l'enfant a une croissance dans la zone normale. S'il est un peu au-dessus ou au-dessous de la moyenne, ce n'est pas grave.

Principaux paramètres de la courbe de croissance

Taille

La taille de l'enfant est influencée par des facteurs génétiques. Les enfants de parents de petite taille ont la probabilité d'être eux-mêmes petits. Et ceux de parents grands seront sans doute grands.

Quand la vitesse de croissance s'écarte de la norme, une radio du poignet (qui détermine l'âge osseux) permet d'estimer la taille adulte de l'enfant.

La taille définitive dépend aussi de l'âge auquel débute la puberté. Plus celle-ci survient tôt, plus l'enfant sera petit à l'âge adulte. Si la puberté commence tard, l'enfant grandira plus longtemps.

La croissance dépend de l'hormone de croissance (synthétisée au niveau de l'hypophyse). L'insuffisance ou l'absence de cette hormone provoque une petite taille. Un prélèvement sanguin permet de vérifier sa présence. Un traitement par l'hormone de croissance peut être décidé. Il est très réglementé, et effectué par un médecin spécialiste.

Périmètre crânien

Le périmètre crânien est également régulièrement surveillé. Sa mesure est inscrite sur le carnet de santé. Son augmentation est le signe de la croissance du cerveau, qui est rapide les deux premières années, puis ralentit. Depuis 2018, les courbes de périmètre crânien entre 0 et 5 ans sont différenciées entre garçons et filles.

IMC

L'indice de masse corporelle obtenu est reporté sur la courbe de corpulence :

  • Pendant la première année, la courbe suit une pente ascendante.
  • Elle diminue au moment de la marche de l'enfant.
  • Après 6 ans, elle remonte, c'est ce que l'on nomme le rebond d'adiposité. S'il survient avant 6 ans, il indique un risque d'obésité, même si l'enfant ne semble pas gros.

La surveillance de l'IMC permet de corriger rapidement la mauvaise alimentation, avant la survenue d'une obésité même si :

  • le rôle de la génétique est bien plus prépondérant chez l'enfant, et l'effet de l'environnement est quasi nul à partir de 9 ans et ces facteurs génétiques prédominent toute la vie bien que leur influence diminue avec l'âge (source : Silventoinen et coll. Am J Clin Nutr 2016 et 2017) ;
  • « la majorité des enfants n'ont aucun risque de devenir obèse, quelle que soit leur alimentation, quel que soit le niveau de leur activité physique. Quant aux enfants obèses, ils sont programmés pour avoir un poids excessif » (source : Point presse « Les journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestives/JFHOD 2019 » Paris).

Pour en savoir plus :