Sommaire

Le maternage est un mouvement qui vise à satisfaire tous les besoins du bébé, dans une relation fusionnelle avec la mère. L'enfant est compris, respecté ; il ne pleure pas.

Ce maternage proximal obéit à certains principes et il est suivi à des degrés divers par les mères. Quand il est poussé à l'extrême, il fait l'objet de nombreux débats. Regardons de plus près tous ses aspects pour essayer d'y voir clair.

Grands principes du maternage 

Accouchement naturel 

Beaucoup de mères pratiquant le maternage décident d'accoucher de manière naturelle, notamment en refusant la péridurale.

Pourquoi ce choix ? Parce que le maternage est une philosophie qui vise à revenir à une relation plus naturelle avec l'enfant. L'accouchement doit donc être le moins médicalisé possible. 

Allaitement long 

L'OMS recommande un allaitement maternel au moins jusqu'à l'âge de 6 mois. Un arrêt définitif est préconisé vers l'âge de 2 ans.

Dans nos sociétés occidentales, l'allaitement est souvent plus court. Les adeptes du maternage, en revanche, allaitent plus longtemps. Certaines ne donnent pas le sein quelques mois, mais parfois quelques années.

Co-dodo 

Parmi les pratiques de maternage les plus fréquentes, on retrouve le cododo. Dès le retour de la maternité, l'enfant dort ainsi dans le lit parental.

Lire l'article Ooreka

Portage 

Le portage consiste, comme son nom l'indique, à porter son bébé. Tous les parents le font mais, dans le cas du maternage, il s'agit de garder contre soi le bébé tout en ayant les mains libres.

Grâce à une écharpe de portage, l'enfant est dans une position physiologique, qui lui rappelle celle qu'il adoptait dans l'utérus. 

Hygiène naturelle infantile 

C'est l'un des principes du maternage les moins pratiqués, mais il mérite d'être connu.

L'idée est de ne pas mettre de couche à son enfant et de guetter ses expressions pour lui présenter le pot au moment opportun.

Lire l'article Ooreka

Éducation non violente 

Les adeptes du maternage tentent de pratiquer une éducation sans punition ni fessée.

Débats autour du maternage 

Cette fusion entre la mère et l'enfant, cette manière de toujours combler les désirs de l'enfant fait bien sûr l'objet de débats. Sur quels thèmes portent-t-il ? Passons-les en revue.

Instinct maternel et féminisme 

Le maternage repose sur l'instinct maternel. Toutefois, d'après certaines féministes, il n'existe pas et ne serait qu'une invention visant à la domination patriarcale.

Les femmes, en se consacrant exclusivement à leur enfant, et non plus à leur carrière ou même à leur bien-être, ne feraient que s'y soumettre. 

Place du père 

Le maternage peut écarter le père du cocon familial, le couple maman-bébé étant dominant.

Avenir de l'enfant 

Il n'existe pas d'étude à long terme, montrant ce que sont devenus des bébés maternés.

Toutefois, l'absence de séparation avec la mère et l'absence de frustration font craindre aux pédopsychiatres que ces bébés manquent certaines étapes essentielles de leur développement. 

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider