Sommaire

 

Le lait maternel est parfaitement adapté pour un bébé. Mais, lorsque le sevrage intervient, pour quelque raison que ce soit, les parents sont souvent perdus face à la multitude des produits de substitution proposés.

Les laits relais d'allaitement maternel représentent-ils la solution ? Réponse maintenant.

Laits infantiles industriels

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), recommande un allaitement maternel exclusif jusqu'à six mois, puis partiel dans le cadre d'une alimentation diversifiée jusqu'à l'âge de deux ans.

Il existe néanmoins des circonstances où les femmes souhaitent ou doivent interrompre leur allaitement précocement. Le marché propose de nombreux substituts au lait maternel, des laits infantiles industriels, formulés généralement à partir de lait de vache.

Ils peuvent être classés en plusieurs catégories :

  • Les « laits premier âge », préparations destinées aux bébés de moins de 6 mois. Les marques de laits infantiles n'ont pas le droit de faire de la publicité pour ce type de produit, afin de ne pas concurrencer l'allaitement maternel.
  • Les « laits deuxième âge », ou « laits de suite », préparations pour les enfants ayant commencé la diversification alimentaire, soit vers 6 mois.
  • Les laits de croissance, enrichis en fer, de 12 mois à 3 ans.

À partir de 3 ans, l'enfant peut consommer du lait de vache classique.

Laits relais : des laits de substitution

Les « laits relais d'allaitement », premier ou deuxième âge, ont fait leur apparition sur le marché il y a quelques années. Il est important de noter que :

  • Cette mention n'est pas réglementée, et représente avant tout un argument commercial mis en avant par les marques.
  • Leur prix est plus élevé que les préparations classiques.
  • Certains contiennent cependant des composants intéressants, qui peuvent représenter un atout pour la santé des bébés. La composition variant d'un produit à l'autre, il est indispensable de se reporter à la longue liste d'ingrédients pour s'assurer de leur présence.

Présence de prébiotiques et probiotiques

Les laits relais contiennent généralement des prébiotiques et/ou des probiotiques. L'objectif est de limiter les diarrhées qui pourraient survenir lors de la transition entre lait maternel et préparation infantile.

La présence de ces composants enrichit la flore intestinale, limite les risques de développement de bactéries pathogènes et stimule le système immunitaire :

  • Les prébiotiques sont des fibres alimentaires, qui ne peuvent être digérées par l'organisme, mais qui stimulent l'activité des bactéries bénéfiques de l'intestin. Les prébiotiques ajoutés aux laits industriels pour bébé sont généralement des oligosaccharides. Ils se présentent sous deux formes : les fructo-oligosaccharides (FOS) et les galacto-oligosaccharides (GOS).
  • Les probiotiques sont des organismes vivants qui vont coloniser le tube digestif et faciliter la digestion, il s'agit généralement de lactobacilles et de bifidobactéries.

Acides gras polyinsaturés à longue chaîne

Ces composés, naturellement présents dans le lait maternel, sont bénéfiques pour le développement cérébral et psychomoteur du nourrisson ainsi que pour sa vision.

Certains laits infantiles sont ainsi enrichis en :

  • acide arachidonique (ARA), provenant d'une huile issue de la fermentation d'un champignon, Mortierella alpina ;
  • acide docosahenaenoïque (DHA), contenu dans de l'huile de poisson.

Nos contenus vous aident à trouver des solutions pour faciliter la digestion de votre bébé :

Ces pros peuvent vous aider