Sommaire

Un enfant prématuré a des besoins spécifiques. Le choix du lait à lui proposer est une des choses auxquelles il faut prêter attention.

Quel lait doit-on donner à son enfant prématuré et pourquoi ? On vous en dit plus.

Accouchement prématuré : qu’est-ce que cela signifie ?

Donner naissance à un enfant avant d’avoir atteint 37 semaines d’aménorrhée est considéré comme une naissance prématurée.

En France, cela concerne environ 7 % des naissances. En fonction de la date d’accouchement, on distingue différents types de prématurité :

  • La prématurité moyenne, qui concerne les bébés nés entre la 33 e et la 37 e semaines d’aménorrhée.
  • La grande prématurité, qui concerne les bébés nés entre la 28 e et la 32 e semaines d’aménorrhée (incluse).
  • La très grande prématurité, qui concerne les bébés nés avant 28 semaines d’aménorrhées.

La prématurité peut survenir de manière spontanée ou être induite par le corps médical :

  • Dans environ 60 % des cas, la prématurité est dite spontanée. En cause le plus souvent, la rupture prématurée de la poche des eaux ou un travail prématuré spontané.
  • Dans environ 40 % des cas, c’est le corps médical qui en est à l’origine. Il y a un risque pour la mère et/ou l’enfant. On parle alors de prématurité décidée ou induite. En cause le plus souvent, une hypertension artérielle sévère chez la mère, un retard de croissance grave ou une hémorragie maternelle.

Quels laits pour un prématuré ?

L’allaitement maternel reste la meilleure solution pour un bébé prématuré. Cela dit, ce n’est pas tout le temps possible d’allaiter son bébé, par choix ou par impossibilité. L'important est de ne pas se mettre la pression et surtout de ne pas choisir une option ou l'autre par contrainte : la meilleure solution pour vous sera la meilleure solution pour votre bébé.

Pour répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des bébés nés de manière prématurée (une croissance plus rapide et une immaturité de certaines fonctions digestives, hépatiques ou rénales), les médecins peuvent proposer des laits ayant une formule adaptée :

  • un peu plus riches en protéines avec un rapport caséine/protéines solubles proche de celui du lait maternel (égal à 40/60 ou 30/70) ;
  • enrichis en taurine et en carnitine ;
  • qui contiennent triglycérides à chaînes moyennes ;
  • qui contiennent 2/3 de lactose et de 1/3 de dextrine-maltose pour une meilleure tolérance digestive car l'immaturité au lactose est fréquente chez les bébés prématurés.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider