Principe de l'hygiène naturelle infantile

Sommaire

Les fesses de bébé rouges, une poubelle qui déborde, un budget qui explose... Le port de couches, s'il facilite la vie, ne présente pas que des avantages ! C'est pourquoi certains parents font le choix de s'en passer, totalement ou en partie.

Mais alors, comment font-ils ? Ils optent pour l'hygiène naturelle infantile, méthode basée sur la communication avec son bébé, pour lui permettre de satisfaire ses besoins d'élimination de manière alternative. Et est-ce que ça marche ? Réponse dans notre astuce !

Principe de l'hygiène naturelle infantile

L'hygiène naturelle infantile (HNI), nommée « élimination communication » aux États-Unis, est une méthode qui consiste à identifier le besoin d'évacuer urine et selles chez un bébé pour lui permettre de le faire dans un endroit adapté, comme les toilettes, plutôt que sur lui-même.

Elle se base sur la conscience qu'a le nourrisson, dès sa naissance, de ce besoin physiologique, et sa capacité à l'exprimer.

Généralement, lorsque les signaux ne sont pas pris en compte par les adultes et que l'enfant porte des couches, il s'habitue à ne plus les prendre en considération. L'apprentissage de la propreté se fera donc plus tard, quand il aura atteint l'âge où les parents le considèrent prêt pour cet étape.

Être à l'écoute de son bébé

Pour parvenir à déterminer si l'enfant doit faire ses besoins, plusieurs paramètres sont intégrés :

  • son rythme naturel : en observant attentivement le nourrisson, il est possible de déterminer les moments de la journée les plus propices à l'élimination : après la tétée, au réveil... ;
  • la détection des signaux qu'il émet lorsque le besoin se fait ressentir : serrer les jambes, les agiter, froncer les sourcils, avoir un regard concentré, faire une pause dans l'activité, émettre des sons particuliers... Ils sont variables en fonction des enfants, et plus ou moins explicites ;
  • l'intuition : lorsqu'un parent passe beaucoup de temps auprès de son bébé, il arrive à percevoir ses besoins alors même qu'ils n'ont pas été exprimés ;
  • l'incitation : il est possible d'associer un mot ou un son aux besoins naturels ; l'adulte l'utilise ensuite pour proposer à l'enfant de se soulager.

Comment permettre à son bébé de se soulager ?

Un nourrisson n'est bien sûr pas en mesure de se tenir assis sur des toilettes ou un pot ; il convient donc de trouver des solutions adaptées pour lui permettre de faire ses besoins de manière confortable. Par exemple :

  • l'adulte maintient le bébé au-dessus d'un lavabo ou d'une bassine, en le tenant sous les cuisses, son dos reposant sur les avants bras, avec les fesses au dessus du récipient ;
  • l'adulte s'assoit sur les toilettes et maintient le bébé entre ses jambes.

Avantages de l'hygiène naturelle infantile

Les raisons qui poussent de plus en plus de parents à opter pour l'hygiène naturelle infantile sont multiples :

  • Respecter l'environnement : si l'on considère qu'un enfant devient propre à l'âge de deux ans et demi, et qu'il est nécessaire de le changer 6 fois par jour en moyenne, on atteint le chiffre de 5475 couches jetables par enfant, soit une tonne de déchet. Ces protections mettent entre 300 et 500 ans à se dégrader.
  • Faire des économies : le coût financier pour l'achat de couches jetables s'élève à environ 1 500 euros par enfant, de sa naissance jusqu'à sa propreté.
  • Confort du bébé : porter des couches humides n'est pas très agréable... et elles peuvent déclencher l'apparition d'érythème fessier. De plus, elles entravent les enfants dans leurs mouvements.
  • Acquisition précoce de la propreté : comme l'enfant reste en phase avec ses sensations, il apprend plus rapidement à les contrôler et manifeste rapidement son envie de les gérer en toute autonomie.

Limite de la propreté naturelle : une méthode qui requiert un fort investissement

La pratique de l'HNI demande une grande disponibilité de la part des adultes qui s'occupent du bébé. Elle peut être difficile à gérer si vous avez plusieurs enfants en bas âge, ou lors des sorties.

La méthode peut être appliquée avec souplesse, lorsque les conditions s'y prêtent le mieux. Et le port de couches, jetables ou lavables, est toujours envisageable dans certains cas épineux : trajets en voiture, visites chez des amis, etc.

Elle s'inscrit forcément dans une démarche de maternage, de grande proximité avec son enfant.

De la lecture pour vous aider à prendre soin de votre bébé !

Ces pros peuvent vous aider